Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anrilwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Anrilwen   Ven 1 Fév - 12:00

Je fus acceuillis dans la forteresse humaine, avec énormément d’honneur et de méfiance. Je venais de sauver les bouviers qui fournissaient le château en nourriture, d’une attaque puissante et sauvage. Les élémentaux et sylvaniens, protecteurs de la forêt et de la nature, cherchaient à détruire les hommes. Etant un elf, j’aurais du aider la nature. Mais le monde des hommes me semblaient encore trop familier.

Une foule s’assemblait autour de moi, le commanda de la forteresse s’avança, suivit de sa garde personelle marchant en procession. Il me jaugea de bas en haut. Mon armure d’or, ternie par le temps et les chocs, mes oreilles pointues, mes yeux verts, mon immortalité inscrite sur ma peau, et mon épée rougeoyante. J’étais plus puissant que n’importe lequel de ses soldats, et je venais de sauver ses hommes, aussi lorsqu’il comprit qu’il ne pouvait rien contre moi, il abandonna la méfiance et se proposa d’être mon ami et allié. J’acceptais et il y eut alors une célébration pour fêter l’arrivée de « l’ambassadeur des elfs ». Le lendemain, les hommes se réveillèrent avec un épouvantable mal de crane. Moi j’étais sur le mur d’enceinte, admirant la forêt qui nous encerclait.

Je vis de loin un groupe de sylvaniens arriver à la forteresse, et je sonnai l’alerte. Les soldats s’assemblèrent. Un groupe très compacte, d’une vingtaine d’individus impossible à discerner s’arrêta à la porte. Ils n’étaient pas menaçants, et je n’avais aucune haine envers ce peuple, contrairement aux humains. Je conseillais d’ouvrir la porte, le garde accepta, pour la diplomatie. Le groupe vert entra et soudain, se dévoilà. Il s’agissait de nymphes, habillées de sois vert, qui se levèrent et entamèrent un chant merveilleux. Elles étaient d’une grande beauté, charmantes, gracieuses. Leur magie et leur aura atteignirent chaque âme, chaque esprit. Le chant enveloppa le cœur des hommes d’une grande douceur, ils lachèrent leurs armes.

Mais moi, tout elf que j’étais, je ne fus pas pris par la magie des nymphes. Je vis leur sourire satisfait en voyant tous ces hommes à leur merci. Je compris dès lors que c’était un piège, qui plus est, au centre du groupe, une forme était restée accroupie. Les sylvaniennes, tout en chantant et dansant, s’avancèrent en direction du palais où le commandant se trouvait. Mais là, quelque chose d’imprévue se produisit. Au lieu de rester paralysés par le charme des nymphes, les soldats les suivirent, éperdument amoureux et au fur et à mesure que le groupe traversait la forteresse, une foule de plus en plus énorme s’amassait autour d’elles, des centaines, voire des milliers d’hommes. C’en étaient presque trop une vingtaine d’entres elles. Elles tinrent bons et arrivèrent jusqu’à la salle du trone. Elles dansaient et chantaient avec frénésie, l’aura qui émanait d’elles était incomparable, magnifique. Seul moi et la femme du commandant, assise à coté de lui, restèrent impassibles et réfléchis.

Soudain, les nymphes cessèrent tout mouvement, et la forme accroupie se releva. C’était une grande femme, sylvanienne, un être de la forêt, d’une grande pureté, svelte, douce, une longue chevelure noire qui descendait en cascade, avec des yeux semblables aux étoiles. Elle tenait à la main un long poignard à la lame vert, surement empoisonnée.

Je suis Anrilwen, je suis la messagère de votre mort.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Mar 26 Aoû - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Anrilwen   Ven 1 Fév - 12:24

Et elle sauta hors du groupe et s’elança vivement vers le commandant, immobile, encore sous le charme. Mais sa femme se leva et se mit entre eux. Je réagis tout aussi rapidement. La femme du commandant reçut le poignard en plein cœur et mourut. Tous les hommes reprirent connaissance dans le même instant et tuèrent les nymphes. Le commandant sortit du fourreau son épée et tenta d’abattre Anlirwen, qui était restée pétrifiée face à son erreur. Mais j’avais déjà sauté sur elle, l’avait saisi et m’employait à la sortir de la forteresse, avec une armée à nos trousses.

Mais la porte était refermée et je fus bloquée. Le temps que j’use du pouvoir du Phénix pour la brûler, les hommes nous avait encerclés. C’est alors qu’Anlirwen reprit conscience et me prenant pour un ennemi, tenta de m’abattre. Elle me flanqua un violent coup de pied à la machoire, exécuta d’impresionnantes acrobaties, sortit son poignard et m’attaqua. Je basculai mon buste de gauche à droite pour esquiver, suivit parfois d’une impulsion de la jambe, dans une suite de réflexes pour ma survie. Car en vérité, toute mon attention était pour ses grands yeux brillants. Magnifiques. Merveilleuse.

Et je souris. Le constatant, elle fut surprise et s’arrêta, baissant son arme. Je n’avais même pas sorti la mienne pour me défendre. Je profitai de cet instant pour lui asséner un coup net au plexus, qui lui coupa le souffle et elle s’évanouit. Avant qu’elle ne tombe, je rattrapai délicatement et la cala sur mes épaules. Aucun homme ne tenta de m’arrêter malgré les ordres enragés du commandant devenu fou. J’emmenai Anlirwen à la forêt, chez elle. Après une courte course, je la déposai sur un lit de feuilles. Son habit était fait d’un feuillage printanier, ceignit d’une ceinture aux couleurs d’or. Un diadième ornait son front, constitué de gemmes semblables aux gouttes d’eau de la rosée du matin. Elle se réveilla doucement.

Je suis Nalec, roi de Pilmaldur
Je me nomme Anrilwen, future reine des sylvaniens de Maltaur.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
 
Anrilwen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: