Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'alliance Anrilwen partie2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Mar 26 Aoû - 19:05

Moi? Rein sylvanienne et libre? L'idée n'était pas si incongrue, après tout je faisais ce que je voulais quand je le voulais ou je le voulais. Comme pour répondre à mes pensées, Fingolfin ajouta.

Nalec est pareil à vous, il est totalement libre. Il fait ce qu'il veut, quand il veut, où il veut.
Parlez moi de lui.La demande avait fusé naturellement. Je n'aimais pas les choses compliquées, et les mystères en faisaient partis.
Il y a beaucoup et peu à dire. C'est un être complexe et différent. On peut dire beaucoup sur lui mais on en sait peu. Il est amicale avec ses amis, parfois drole, parfois ridicule, parfois autoritaire, souvent généreux. Avec ses ennemis il est cruel, fourbe, malhonnête, violent, il aime autant briser leur corps que leur esprit. Il attache peu d'importance à ses richesses, ni à ses manières. Mais beaucoup d'importance à son image de guerrier et à ce qui l'entoure. Les hommes le suivent pour son charisme et pour ses convictions, honnêteté, tendresse, force. Beaucoup lui accorde sa confiance, certains parce qu'ils savent que lui ne l'accorde à personne. Très entouré et très solitaire. On peut savoir ce qu'il pense, jamais ce qu'il va faire. Tous savent ce qu'il aime, aucun ce qu'il déteste. Bienveillant si l'on est doux, destructeur si l'on est orgueilleux. Il dispense mort en jugement...

Peu importe la musique qui était joué, le couple Anrilwen-Fingolfin donnait le ton. Ils dansaient toujours, enlacé l'un à l'autre. Les longs cheveux blonds attachés en queue de cheval de Fingolfin, la chevelure noire, libre d'Anrilwen. La haute stature du roi. La fine silhouette de la reine. Le corps musculeux de l'elf. La grace de la sylvanienne. Une image de la splendeur. Dans une danse qui ne se terminait pas. Que tous observaient. Les musiciens s'accordèrent à leur rythme. Les danseurs à leur pas. Et la fête prit un tournant.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Mar 26 Aoû - 19:14

Pouvez dire ce qui est bon ou mauvais. Pouvez vous dire ce que vous aimeriez voir disparaitre. Pourriez vous détruire ce qui vous ennuis juste parce qu'il vous ennuis. Nous avons tous une image de la perfection, qui n'existera jamais. Mais là j'étais tout de même loin, très loin de ce que j'espérais.

Après avoir décris sa vision de Nalec, le roi des elfs m'avait offert le point de vue de ses hommes, le point de vue de son peuple, et les rumeurs sur lui. Et puis son passé. Ce même passé que les magiciens sylvaniens avaient vu par magie en explorant les pensées du guerrier. D'après ce que disaient les soldats elfs, ceux qui parmi le peuple le cotoyaient le plus souvent Nalec, il est né humain.

De 12 à 17 ans, il a arpentée les forêts, en quête d'inspiration, de maturité et de pureté. La guerre dans son pays a frappé lorsqu'il avait 15 ans, mais ce n'est qu'à 17 qu'il fut enrolé de force. Il se battit avec fougue et courage, mélé de folie, mais chuta, un rale rauque sortant de sa gorge. Mais la mort du faire demi-tour quand le Phénix arriva pour lui redonner la vie. Les soldats disaient que Nalec avait été spécialement choisis parmi tous les êtres vivants et morts, pour recevoir le cadeau du Phénix. Il fut transformé en immortel et reçut une épée qui le rendait invincible et lui permettait de combattre pour le bien de son nouveau peuple. Ses discours étaient aussi bienfaisants aux yeux de son armée que sa lame était dangeureuse pour l'armée ennemie. Elle n'avait pas de poids. Il pouvait la manier du poignet, et dans son bras vibrait la force des flammes du Phénix. Il mena les soldats elfs pendant de longs mois à travers de périlleuses missions afin d'éradiquer les orcs du continent, et il y parvint avec une grande efficacité et sans trop de perte. Les soldats étaient devenus forts autant de corps que d'esprit à son contact. Et à ce qu'on disait, il accordait à ses plus proches guerriers une étincelle du Phénix pour les rendre meilleur encore.


Mais bien qu'il ait en effet débarasser très rapidement les orcs du continent, qui nous menaçaient depuis des décennies, je ne le crois pas capable de fracasser les montagnes qui le gènent ou de faire lever le soleil en pleine nuit comme certaines rumeurs le prétendent.Avait conclu Fingolfin. Une légende restait une légende, et il restait à découvrir l'homme. Dans un autre endroit, je ne pouvais savoir que Nalec aussi, entendait narrer les exploits d'une légende qui portait mon nom.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Jeu 28 Aoû - 12:24

Ce soir là, je remarquai que mon père était encore absent aux festivités. La nuit fut longue pour moi, très longue. Je ne lachais pas Fingolfin. Aussi étrange que celà puisse paraitre, il possédait un charme inconnu dont je ne voulais me détacher. Les invités attendirent que nous cessâmes de danser et que nous quittâmes la pièce pour faire de même. Inutile de dormir après celà, le soleil était déjà levé quand je quittai les bras du roi. Avec un dernier sourire il me baisa la main et partit dans sa chambre tandis que je rejoignai la pièce commune des sylvaniens.

Tu rentres bien tard.
Oui je sais père.
Tu étais où?Dit-il sans daigner lever les yeux vers moi.
En train de danser.Répondis-je d'une voix douce.Où est Niphredil?
Il haussa les épaules.

Je ne la revis pas pour le repas de midi. Je savais qu'elle avait pour habitude de rendre visite aux membres du conseil le matin, peut être que cette fois-ci prenait plus de temps. Mon père avait entendu parler du combat entre Nalec et Fingon, je ne lui racontai rien de plus que ce que la rumeur disait. Mais son esprit vif en devina bien plus que je ne dis.

Le quatrième jour des négociations se déroula bien, à un détail près. Nalec arriva en dernier. Armure et épée flamboyantes. Lorsqu'il ouvrit la porte, les chandelles vacillèrent, pourtant la pièce sembla soudainement plus lumineuse et plus chaude. Il jeta un regard à Fingon que tous purent voir, et tous purent voir Fingon baisser la tête. Et enfin il s'assit. "Cruel dans son courroux" Fingolfin avait bien raison. Les négociations continuèrent, les alliances entres elfs-hommes et elfs-sylvaniens allaient bon train.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Sam 30 Aoû - 10:44

Nous sortîmes de la salle, je m'attendais à voir Nalec me prendre par le poignet pour m'entrainer au loin, mais rien. A croire qu'il avait compris que je lui en voulais. J'oubliais alors qu'il avait risqué sa vie pour moi et qu'il m'avait rendu de nombreux services. Mais ma quête d'un homme bien m'occupait plus que je ne voulais l'avouer.

Mon père assista à la quatrième soirée, et j'eus le plaisir de danser avec lui. Mais Niphredil était toujours absente, de même que Nalec. Je commençai à me demander s'ils n'étaient ensembles quelque part. Après une agréable soirée avec mon père, je fus à nouveau accoster par un nouvel homme. Un prince encore une fois, Ulrad. De cette vaste salle je ne connaissais que la piste de danse, jamais on ne m'invita à jouer aux cartes ou à boire, tous les hommes tentaient de me séduire au rythme de la musique.

"Ton statut de reine te protègera des séducteurs". Avait dit Niphredil pendant le voyage. Pour une fois elle avait tort. Etre l'objet des désirs de ces princes avaient à la fois quelque chose de plaisant et d'inquiétant. Ulrad n'était un excellent danseur, surtout face à ceux que j'avais déjà connu. Il me l'avoua péniblement après quelques faux pas. Je lui proposai gentillement de lui apprendre quelques mouvements gracieux afin de le rendre plus plaisant encore qu'il n'était. Ravi de ma gentillesse et de mon absence de moquerie, il accueillit avec joie ma proposition.

Je rentrais dans la chambre commune des sylvaniens et y trouvai Niphredil et Telpérion qui parlaient. Ils s'arrêtèrent et tournèrent la tête vers moi à mon arrivée.


Niphredil! Je t'ai attendu une fois encore.
Désolée ma reine.
Toi avec Ulrad, elle avec Nalec et Fingon occupé avec Voronwë, nous avons pu discuter entre rois de la négociation.
Entres rois? Mais c'est moi qui dirige le pays père, si discussion entre rois il y a je dois en faire partie.
Eh bien non.Répondit-il calmement. Ce qui eut le don de m'agacer.Tu es encore trop jeune et trop naïve.

Sans chercher d'autres explications, je montai et claquai violement la porte de ma chambre.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Dim 31 Aoû - 11:40

Le lendemain, je déclinai une invitation à déjeuner d'Ulrad. Mais déjeuner en compagnie de mon père ne m'enchantait pas plus. J'étais tenace à la rancune et n'acceptait aucune injustice. Avant de rejoindre le conseil pour de nouvelles heures de palabres, je fis le tour du manoir. Tristement rectangulaire, le batiment s'étendait et s'allongeait. Devant une cour pavé, derrière un jardin. Les gardes étaient invisibles, dissimulés dans les arbres ou sur les toits. De hautes fenêtres, et beaucoup de bois pour un batiment elfique. Surement pour nous faire plaisir. Comme si la présence du bois pouvait nous satisfaire.

En pensant à toutes ces choses qui nous différenciaient, je trouvai soudain que cette négociation ressemblait à une comédie burlesque. Un mensonge. Une tromperie. Mon peuple était heureux, seul et isolé. J'entendis alors le cliquetis d'une mélée. Je m'immobilisai et tentai de reconnaitre ce bruit. Mais ma première impression était la bonne, des armes s'entrechoquaient non loin. Je courus vers la cour, vers la source du bruit. Au milieu de la cour, endroit désert à cette heure, deux elfs combattaient.

Nalec et Fingolfin. Fingolfin avait-il décidé de venger son fils? Nalec para, du même mouvement de bassin, il tourna sur lui même en avançant et asséna un coup de coude entre les deux omoplates du roi. Nalec avait-il eut un nouveau sursaut d'orgueil? Fingolfin sauta, son épée fendit l'air et atteignit Nalec à l'épaule droite. Etait-ce ainsi que les rois rendaient justice chez les elfs? Les deux elfs abaissèrent leur arme, et avec un sourire se prirent par l'épaule. Tout en souriant ils retournèrent vers l'intérieur du manoir.

Un simple entrainement. Comme quoi les apparences étaient trompeuses. Dans la salle des négociations, il n'y avait aucune marque qu'un combat venait d'avoir lieu entre les deux elfs. Fingolfin gardait toute sa majesté et Nalec son charisme. Deux oiseaux se posèrent sur une fenêtre et chantèrent. Ils firent disparaitre l'inquiétude et l'anxiété.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Dim 31 Aoû - 11:58

Cinquième soir, je retrouve Ulrad pour une nouvel leçon de danse. Il s'est surpassé, robe de soie, d'un rouge éclatant, chaussures brillantes, coiffure élégante, quelques parures d'or. Il m'offrit une magnifique bague, la monture était d'argent, une émeraude incrustée brillait en son centre. C'était un très jolie cadeau, offert par un très bel homme. Dommage que son sourire satisfait montre son orgueil. Ses mains tombèrent de plus en plus bas dans mon dos. Un prince très élégant. Mais un prince humain. Il contenait mal ses pulsions à mon égard. Tout ce désir pour moi avait quelque chose de très plaisant. Je rougissais autant que ses mains s'égaraient. Je fis de mon mieux pour le quitter sans le blesser, avec autant de politesse que possible. Le soleil se couchait à peine, je rejoignis hâtivement la salle commune. Je vis Niphredil.

non mais quel jalousie!
Niphredil!
Oh, ma reine, je ne t'avais pas vu.Répondit-elle.
Tu parlais de qui?
Personne laisse tomber.

Je m'empressai alors de lui raconter ma danse avec Ulrad et le cadeau qu'il m'avait offert. Elle sourit.

Je suis allé le voir hier matin pour discuter de l'alliance, comme chaque membre du conseil. Il s'est jeté sur ma poitrine, on a faillit coucher ensemble.
HAAAAAAAAAAAN! C'est vrai?!Demandai-je les yeux écarquillés.
Oh et puis tu sais il est bel homme, un peu ruste mais...
HAAAN! Niph!
Oh c'est bon, je plaisante. Il s'est rien passé du tout. Je suis repartie au bout de 10 minutes.Je demeurais pensive quelques instants.
Il a l'air pourtant si gentil.
Ba forcément, nunuche, il veut te prendre alors il va pas t'offrir des orties.
Ba alors comment tu reconnais un type gentil d'un.... pervers.
C'est selon où il te regarde, il te regardait où lui?Demanda t-elle.
J'en sais rien, j'osais pas regarder ses yeux.
Oulalala, toi tu es tombée sous le charme. Tiens en parlant de charme, Voronwë aimerait te voir.
Pourquoi faire?
Il fait comme moi, il essait de parler de l'alliance en privée. Tu verras, il est très charmant lui aussi.
Il est gros et barbu...
Rooo mais tu penses vraiment qu'à ça toi, perverse!

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Lun 26 Jan - 20:43

Voronwë arriva le lendemain matin. La lumière inondait ma chambre par les fenêtres ouverts. Il me dit être mal à l'aise d'être reçu dans cette pièce, surement par politesse, car en vérité il s'agissait d'un capitaine de bateau et se fichait bien des manières. Je l'informai que c'était une des coutumes de mon pays, qu'il n'y avait pas de problème concernant l'accès à la chambre d'une femme. Je découvris vite que Voronwë faisait très attention à être un homme prévenant et courtois, à en devenir presque charmant à sa manière. Mais ses traits et son visage ravagé par des décenies en mer trahissaient sa véritable nature. Il était surement un générale fougueux et enragé dans la bataille malgré son age.

Il se montra interessé de tout ce que je pouvais lui apprendre sur les coutumes des sylvaniens. J'aurais du avoir la même curiosité que lui, mais mes seules interrogations concernaient les elfes et les humains membres du conseil. Il en savait bien plus sur les sylvaniens que je n'en savais sur les elfes ou les humains. Comme la conversation était plutot agréable et non formel, je me permis de lui demander ce qu'il pensait de Nalec et Fingolfin et il répondait sans détour.

Deux bons combattants.Et il ajouta.Peut être les meilleurs que j'ai pu croisé dans ma vie.

Je lui racontai le combat que j'avais vu la veille. Il me raconta à son tour ce que lui avait entendu des serviteurs elfes qui s'occupaient du manoir. Apparement, Nalec et Fingolfin s'aimaient énormément, mais n'avaient que peu de temps à partager ensemble car l'un était un commandant et un entraineur très doué, et l'autre était demandé partout pour des affaires d'Etat ou des bénédictions. Ils aimaient également se battre, chacun ayant un style bien différent.

L'amour du combat m'était inconnu, mais je comprenais bien l'affection que deux hommes se ressemblant pouvait ressentir. L'un avait envoyé l'autre secourir les sylvaniens dans leur besoin. Ils faisaient ensemble la sagesse et la force. Différents et proches. Je ne voulais pas me montrer avide d'information devant Voronwë, aussi me retins-je de poser toutes les questions qui me venaient à l'esprit.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Lun 26 Jan - 21:02

Nous nous quittâmes peu avant midi. Voronwë et moi étions attendus. Il sortit de ma chambre avec toute la bienséance avec laquelle il était entré. Celà me fit sourire. Quelques minutes plus tard, on toqua à ma porte. J'allai ouvrir, intriguée.

Oh, bonjour seigneur Nalec.
Bonjour dame Anrilwen. Comment vous portez vous?
Fort bien, et vous?Il ne prit pas le temps de répondre.
J'ai croisé Voronwë il y a quelques minutes qui disait vous avoir quitté récement, j'espérais donc vous trouver ici et vous inviter à déjeuner.

J'acceptai.

LES FLAMMES DU PHENIX

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Mar 27 Jan - 23:06

Le troisième soir, je rejoignis Niphredil. Pas pour avouer mes faiblesses, ou mes craintes concernant Anrilwen. Cette nymphe avait un objectif incensé me concernant, à savoir me connaitre. Mais j'avais besoin d'informations. Je devais trouver un moyen. Un moyen de plaire à cette reine. C'était devenu vital. J'entrai dans sa chambre sans toquer. Je la trouvai, de dos, en train de changer de robe.

Etes vous venu passer l'étape supérieure? Auquel cas je ferais mieux de ne pas me donner la peine de mettre cette robe.Dit-elle en courbant son dos pour me regarder.

Je me rapprochai d'elle à pas mesuré, elle restait immobile. Je pris les ficelles censées faire tenir sa robe bleue sur elle. Une fois les noeuds fais elle se tourna vers et plongea son regard dans le mien à travers ses grands cils.


Arrête donc d'allumer tout le monde ma grande.Je la gratifiai d'un sourire complice. Je reculai de quelques pas. Elle alla s'admirer dans le miroir de sa salle de bains.

Lorsqu'elle retourna dans sa chambre, elle découvrit immobile telle une statue, ni mon pouls ni ma respiration ne trahissait un quelconque mouvement.


Qu'il y a t-il?
J'ai envi de te parler.
"envi". Voilà le mot le plus sensible que je t'ai entendu prononcé depuis le début de cette réunion.

Je ne répondis rien. Elle attendit une réponse en vain. Au bout de quelques minutes elle reprit.

On en aura pour longtemps?
Très.

Elle soupira puis sourit. Puis me regarda avec un étrange regard qui reflétait toute une gamme de pensées me concernant.

Tu t'es enfin décidé à être intelligent. Je te préviens, je ne fais pas de miracles.

Je souris. Puis nous nous asseyâmes au bord du lit comme la dernière fois et nous commençâmes à parler. Niphredil était une femme sensible et très féminine. Elle n'avait pas mes talents pour la diplomatie ou les négociations mais était très intelligente. Je lui posai des questions sur elle même, sur sa vie, et savais que celà lui faisait plaisir. Mais elle comprit vite que le véritable sujet de ma curiosité était Anrilwen. Chaque sujet dérivait habilement et plus ou moins subtilement vers elle. Mais Niphredil ne s'en offensa pas. Au contraire, tant que je rendais la conversation plaisante, elle joua le jeu et répondit à chacune de mes questions, sachant pertinament que j'en devinais plus que ce qu'elles m'avouaient. Durant toute la nuit je m'efforçais d'entretenir une conversation agréable mais sérieuse avec Niphredil tout en apprenant discrètement autant de choses que je le pouvais sur Anrilwen. Quand l'aube se leva, je venais juste de finir. Je sortais épuisé comme après un interrogatoire car j'avais du faire appel à toutes mes capacités pour ne pas empiéter sur ma fierté avec ma curiosité très motivée.

Je souris, et après quelques mots d'adieux et compliments, je partis en direction de la porte, mais Niphredil me rappela.


Nalec.
Oui?Dis-je en me retournant.
Ne pourrais-tu simplement essayer d'être aimant?

Cette question me surprit. Celà devait se lire sur mon visage de façon spectaculaire car la nymphe se mit soudain à éclater de rire. Je voyais dans ce rire toute la stupidité de ma manoeuvre de cette nuit. Cette fierté, ce manque d'honnêteté, et tout. Je croisai les bras et attendis qu'elle finisse de rire en l'observant.

Désolé.
Comment on fait?
De quoi?
Pour être "aimant"?

Je crus un moment qu'elle allait repartir dans un nouvel éclat de rire, mais au contraire ses prunelles s'assombrirent.

Tu dois vraiment être triste pour demander pareille chose.

Je fus pris d'un violent excès de colère que je maitrisai après quelques secondes d'efforts.

Ce n'est pas aussi simple dans notre race que dans la tienne.Répliquai-je, n'ayant que celà comme excuse.
Oui sans doute.Répondit-elle peu convaincue.Réfléchis à ce qui pourrait lui plaire.

La franchise de ce conseil me mettait mal à l'aise. Je préférais quitter la pièce avant d'aller plus loin. Je partis rejoindre Fingolfin pour l'entrainement du matin.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Lun 16 Fév - 22:06

Nalec...
Oui!Sifflai-je dans un gargouillement

C'était la troisième blessure que Fingolfin m'infligeait, ça ne me rendait que plus distrait encore sur le duel. D'ordinaire les duels entre nous étaient serrés, aujourd'hui Fingolfin avait clairement l'avantage. Après encore une demi-heure de supplice, le roi annonça la fin du combat.

A quoi pensais-tu?Me demanda tranquillement le roi des elfes tandis qu'il s'essuyait le visage avec une serviette. Je ne lui répondis pas tout de suite.
Ma stupidité me surprend. Il y a tant de choses que je suis incapable de comprendre.
Ha.Dit-il, comme s'il venait soudain de résoudre une énigme.C'est donc ça.

Je lui racontai alors mon soucis. Le fait d'être rongé par le sentiment qu'Anrilwen me détestait, ma manoeuvre inutile pour en apprendre le plus sur elle, mes envies de lui plaire malgré son détachement clairement affiché.

C'est toujours le problème quand on est en conflit avec quelqu'un qu'on aime. On se retrouve accuser de torts dont on ne peut se défaire et que parfois on ne comprend pas. Mais je suis surpris que celà te touche à ce point.
Vous me connaissez assez pour savoir que je suis autant capable de pitié que de cruauté, l'image du guerrier blasé et indifférent n'est justement qu'une image. Et puis, elle est différente.Répondis-je, les traits de mon visage exprimant le soucis et l'inquiétude.
Je comprends bien mon ami. Je ne saurais que te conseiller, chercher à lui plaire est surement la meilleure façon de prouver tes qualités et changer l'image qu'elle s'est faite de toi. Mais comme tu as pu le constater, tu t'y prends mal.

Il s'interrompit, songeur. Je lui laissai le temps de la reflexion, nul être n'était plus sage que cet elf énigmatique.

L'amour, l'affection, les relations entre les personnes, sont des choses complexes. Encore plus lorsqu'il s'agit d'un homme et d'une femme, d'une reine et d'un guerrier, d'une sylvanienne et d'un elf. Jusqu'ici tu n'as jamais rencontré de défis insurmontables, mais là il va faloir te faire une raison. Tu es tout simplement incapable de comprendre Anrilwen, de savoir ce qu'elle pense et ressent.
Si j'étais toi, je suivrais le conseil de Niphredil. Ne pense pas à ce que tu "devrais" être, mais plutot à ce que tu ne devrais pas être, ce qu'elle a vu de si génant chez toi. Sois simple pour une fois Nalec.


Je pris le temps de formuler ma prochaine réplique.

Comment peut-on accepter de me voir tuer des humains méthodiquement et ensuite m'en vouloir pour un excès de fierté et d'arrogance tel que celui qu'il y a eut dans le jardin ce jour-là?

Fingolfin soupira.

Nalec, tu as la même sensibilité que ton épée. Et ce n'est pas un compliment. Tu es habitué aux négociations épiques, aux sous entendus, à décrypter les pensées cachées. Aux soldats et aux guerriers, aguerris, effrayés, fiers, courageux, admiratifs devant toi. Mais tu as décidément beaucoup de mal à te juger toi même et décrire l'effet que tu produis sur des personnes autres que tes guerriers.
Ceci dit je ne pense pas que la sagesse de toute une vie, même une vie d'immortel, puisse t'aider en quoique ce soit. C'est une histoire vieille comme le monde Nalec. Et tu as tout mon soutien.


Cette dernière phrase fut la seule que je comprise totalement. Je restai dans la salle d'entrainement à méditer pendant que le roi s'en allait d'un pas pesant.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Jeu 19 Mar - 10:31

Après avoir discuté avec le roi, la solution à mon problème m'apparut clairement. Je devais m'excercer à parler et à agir comme Fingolfin, immité son jugement et son comportement est surement la meilleure manière d'être un homme bien. Comment plaire à Anrilwen se transforma en, que ferait Fingolfin. Ce fut bien plus simple à comprendre. Il fallait être sage, attentionné, bienveillant, bref me comporter en seigneur ou en noble. Ayant bien observé les nobles depuis des dizaines d'années, je me voyais pas en habit d'apparat ou porter des bijoux ou me maquiller.

Je marchais dans la cour du chateau tout en pensant. Sans m'en rendre compte je parcourais le chemin ronde, surement par habitude. Les soldats me saluaient à mon passage, on se connaissait tous plus ou moins, j'avais pour habitude de faire des discours pour chaque assignation de poste et chaque mission. Eux m'avaient entendu discourir sur l'importance de protéger le manoir mais sur le manque d'ennemis à l'extérieur du batiment.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   Sam 20 Fév - 17:53

up

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'alliance Anrilwen partie2   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alliance Anrilwen partie2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Grande Evasion - Partie 2 : Deeper Underground

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: