Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Combat contre l'ange.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Combat contre l'ange.   Lun 21 Juil - 0:32

Nalec revenait du village de Lindblum, où il venait de passer quelques jours en qualité d'invité de Celethelen, lorsqu'il tomba soudainement sur lui. Dans une plaine verdoyante exposée à la brise, à l'herbe courte, le terrain à peine dérangé par quelques montées, des collines un peu plus loin. Et le voici qui se détachait du paysage, un halo blanc semblait l'entourer, ou plutot, dégageait-il une certaine lumière.Il semblait flotter au dessus du sol, comme si rien ne pouvait l'atteindre, bien qu'il soit le centre du paysage. Deux grandes ailes, aux plumes irréelles, chaque aile chacune aussi longue que son propre corps. Nalec le vit de dos d'abord.Il s'arrêta de marcher. A ce moment l'ange tourna la tête. De longs cheveux blancs, un regard inexpressif, et pourtant ses deux yeux gris étaient superbes.L'elf savait que c'était lui que l'ange regardait. Ses ailes augmentaient sa taille et sa stature. Une tunique blanche telle une robe, resserrée par une ceinture simple sans ornemment.

Nalec était étonné, surpris. Jamais auparavant il n'avait vu d'être céleste. Un ange... Un être de conte de fée. Il ne pouvait plus réfléchir. Que cette apparition était belle. L'elf tenta un pas, puis un autre, et encore un. Il ne voulait pas que l'ange s'enfuit. Soudain, celui tendit le bras et décrivit un large arc de cercle verticale. De ce mouvement apparut une rainure argentée, comme un grand fil brillant, courbé tel un croissant de lune. Aux deux extrèmités fut tendu un fil tout aussi magique. Une flèche argentée apparut d'un geste de la main, de la même sorte que l'arc nouvellement crée. Cette flèche visait Nalec. L'elf reprit ses esprits et porta la main à la garde de son épée. Assez vite pour contrer la flèche qui disparut dans un choc de flammes et de lumière. De ce choc entre l'épée et la flèche, jaillit de grandes gerbes de flammes qui se déposèrent sur le sol.

L'épée était blanche, comme si elle venait d'être chauffée à blanc. Peu à peu elle retrouva sa couleur rouge sang. L'ange fit apparaitre une autre flèche. Le combat s'engagea. Nalec ne pouvait esquiver les flèches, elles étaient magiques, alors il leur opposa à chaque fois son épée. Une fois il essaya de leur opposer son bouclier. Il vola en éclat bien qu'il fut recouvert d'ornement en or . Mais l'elf parvint à arriver à porter d'épée. A ce moment, les ailes de l'ange se déployèrent avec majesté, et il s'envola. Ses longs cheveux gris volaient, sa tunique ondulait. Et il dégageait une telle lumière, symbole de pureté. Il tendit la main, une sphère argentée apparut dans celle-ci. Ses cheveux bougaient sous l'effet d'un nouveau vent, une nouvelle puissance. Et le globe fut lancée sur Nalec. Qu'il esquiva.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Lun 17 Fév - 15:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   Lun 21 Juil - 13:01

Ses vetements étaient simples, son visage possédait des traits doux, bien qu'en ce moment, ni ses yeux, ni sa bouche ne donnaient d'expressions particulières. Tout lui semblait indifférent. Tout était calme et silencieux. Les deux combattants se regardaient sans ciller. L'ange tendit à nouveau le bras, une nouvelle sphère argentée apparut dans sa main. Nalec serra la main sur la garde de son épée. Les cheveux de l'ange virevoltaient intensément, sa tunique était secouée sous un vent violent et soudain. L'épée du Phénix fendit la boule en deux, et la magie se dissipa.

Qui es-tu ange? Et que me veux-tu? Je suis un guerrier oeuvrant pour le bien, tu n'as pas...

Il n'eut pas le temps de finir. Un fouet venait d'apparaitre, tout aussi magique que le reste. Nalec esquiva un coup, deux coups, au troisième, il contra le fouet avec son bras gauche, celui qui tenait l'épée. Le fouet s'enroula autour de son bras, heurtant au passage son visage qui garda une marque ensanglantée. La rage gagnait son sang. L'elf tira violement sur le fouet, et l'ange le lacha. Il se dissipa comme de la fumée.

Pourquoi me combats-tu ange? Tu souhaites donc mourir!La rage s'était emparée de Nalec. Peu importe qui il était, pourquoi il luttait, s'il était un être bon ou mauvais, il allait mourir de ses mains! L'elf de sang respirait bruyamment à cause de la fatigue. Les coups étaient peu nombreux mais extrèmement violent.

L'ange se trouvait à cinq ou six mètres du sol, il flottait calmement, toujours aussi inexpressif. Toujours aussi majestueux. Nalec, ne sachant voler, ne pouvait pas le combattre à l'épée. A nouveau, il décrivit un large arc de cercle, semblable à un croissant de lune. Son arc complet, il tira sur l'elf. La flèche était mince, et allait incroyablement vite, à peine suffisant pour la voir. Elle atteignit le sol, provoquant un léger de nuage de poussière qui se dissipa rapidement. Mais il n'y avait rien, Nalec avait disparu.

Il était sous l'ange. Son épée en l'air, pointant l'ange.


ANGE!

Celui-ci cherchait l'elf, et il se pencha vers le bas avec surprise en attendant la voix qui l'apellait. A peine eut-il bougé, qu'un grand jet de flammes jaillit de l'épée du Phénix. Le choc entre le bras de flammes et le visage de l'ange fut rude. Il fut propulsé vers le haut quelques instants, puis chuta vers le sol. Nalec attendit que l'ange soit un peu descendu, puis estima sa trajectoire de chute et se plaça. L'ange reprit ses epsrits durant la chute, ralentit sa descente et tenta de reprendre une posture stable. L'elf de sang ne lui en laissa pas le temps, il lança son épée dans sa direction. Elle se planta dans sa hanche avec un affreux crissement lorsque la lame rencontra l'os. L'expression de l'ange changea alors pour la deuxième fois pour exprimer la surprise et la douleur. C'était la première fois pour cet être qu'il ressentait la douleur et il n'avait pas de comportement pour l'exprimer.

Nalec rappella à lui son épée et elle revint dans sa main. Il se concentra pour faire appel au feu une seconde fois. L'ange tenta lui aussi une nouvelle attaque. Mais il souffrait, et ignorait comment gérer cette émotion. L'elf fut le plus rapide. Il leva son épée et un nouveau bras de flamme jaillit. Pendant un instant, l'ange crut que son ennemi l'avait manqué, alors qu'ils n'étaient séparés que de quelques mètres. Mais seulement un instant.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Lun 17 Fév - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   Mar 22 Juil - 19:13

Après avoir brulé l'aile droite, Nalec stoppa sa magie et la relança immédiatement sur l'aile gauche de l'ange. Les plumes grésillaient au fur et à mesure que le feu se répandait, ne laissant qu'un piteux squelette noirci. Le visage de l'ange était indescriptible. Finalement il s'effondra sur le sol.

Couvert de poussière et de cendres, il tremblait faiblement. Nalec avança vers lui sans courir, il avait gagné le combat, il ne restait plus qu'à achever l'ennemi. L'herbe restait immobile, le temps était suspendu. La nature retenait son souffle, attendant le geste fatidique qui scellerait le destin de l'ange. Plus que trois pas. Et la mort. L'ange s'était mis sur un genou. Il regardait Nalec d'un air tout aussi calme, les yeux gris posés sur les siens. Soudain, le vent se leva et ébouriffa le visage de l'elf, tournoyant autour de son corps aussi étrangement qu'il était apparut. Ce n'était pas normal du tout.

Nalec se retourna. Derrière lui se tenait un jeune homme, dans une robe bleue, portant une large chapeau bleu foncé qui jetait une ombre remarquable, ajoutant encore à la modestie de sa taille. Ce visage semblait à peine avoir seize printemps.

Mais Nalec reconnut là un magicien, son apparition incongrue et inexpliquée ne laissait pas de doutes. Sans bruit. Sans que l'on puisse le voir venir. Il souriait et affichait un air réjoui. De petits yeux bleus, des cheveux tirant vers le violet qui sortaient un peu de son chapeau.


Bonjour Nalec!Dit-il enjoué.L'e guerrier ne répondit pas il fixait simplement le magicien, en attente d'un quelconque mouvement.

Allons, tu n'as pas de raison de te défier de moi. Sois donc amicale.Ajouta t-il.
Bonjour...




Bien... alors...
Qui es-tu et que fais-tu ici?
Hmmm, pardonnes moi mais je ne souhaite pas te répondre.Nalec s'emporta.
Tu vas ...
Tu aurais du surveiller ton ennemi.

Nalec eut un coup de sang, il avait oublié l'ange! Il se retourna vivement sur lui même, épée en avant. Mais l'ange était toujours là, immobile et calme. Alors Nalec se retourna à nouveau avec l'intention ferme d'éventrer le mioche. Mais le magicien avait disparu. Juste le temps de le quitter des yeux, et c'était fini. Nalec parcourait la plaine des yeux, mais il ne vit rien. Il respira à fond et reprit son calme. Ecoutant le souffle du vent. Enfin il fit un troisième demi-tour pour se rendre compte que le magicien se tenait devant l'ange à présent. La paume gauche en avant.

Et devant le visage surpris de Nalec, l'ange perdit connaissance soudainement et s'effondra sur le sol sans bruit, avec légèreté. Puis le gamin fit un geste rapide de la main. Le halo blanc qui avait alors disparut environnait à nouveau l'ange et même grandissait, provoquant une vive lumière. Les pupilles de Nalec s'étrécirent en deux fentes verticales. La lumière décrut aussi rapidement qu'elle était apparut. Enfin l'ange avait disparu.


Tu es donc son ami.
Ce n'est pas parce que je lui évite de mourir que je le connais. Peux-tu m'expliquer pourquoi cet ange t'a attaqué?
Je n'en sais rien. Et de toute façon j'attens toujours de toi que tu te présentes et que tu me vouvoies.
Comme vous voudrez.

Le magicien se retourna vers Nalec.

De toute manière ce n'est plus à moi que vous devrez discuter.

Nalec aussi sentait cette magie qui venait de surgir.D'autres êtres arrivaient.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Lun 17 Fév - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   Mar 22 Juil - 19:20

La lumière qui apparaissait ne laissait pas la place au doute. D'autres anges apparaissaient. Mais les êtres qui apparaissaient étaient différents du premier. Plus grands et plus majestueux encore. Tous se vêtus de manière identiques. De grandes robes grises aux nombreux motifs étincelants. D'abord deux apparurent dans un tourbillon de fumée. Puis trois. Et trois autres encore.

Huit archanges se tenaient tout autour de moi. Mains nus, sans armes. L'elf de sang rengaina son épée dans son dos par politesse.


Je suis celui que tu appelleras Dîndol et voici Laurelin, ma femme. Dit-il en présentant la seule archange de la main. Ce Dîndol se tenait face à Nalec. L'air sévère, il semblait sous l'influence d'une récente colère, alors qu'il possédait les traits du bon vieux grand-père.

Nous sommes venus ici car nous avons appris que tu avais combattu un des notres. Il se nomme Sariel. Sache qu'il a décidé de te combattre sans notre accord. Mais avant de juger cette affaire, permets moi de t'expliquer deux ou trois choses.Sans attendre une quelconque réponse, il poursuivit son discours face à l'elf.

Nous sommes des archanges, sous nos ordres, un groupe massif d'anges est assemblé dans notre cité. Nous sommes des immortels et ne vivons pas de la même façon que les races mortels. Elfes, nains, hommes, démons, tous peuvent mourir. Nous, archanges, possédons la vie éternelle et la résurrection, qu'il est impossible de nous oter.
Toi tu vis parmis ce que nous appelons les races mortels, tu vis grace à la matière, tandis que nous vivons de la magie. Le pouvoir du Phenix t'a octroyé vie éternelle et résurrection mais tu demeures un mortel. Aussi, bien que nous agissons dans les destinés des différentes races, nous n'avons pas pour habitude de faire face aux mortels. Nous restons cachés. Là où leurs yeux malvoyants ne peuvent nous percevoir.


La colère palpitait dans le corps de Nalec aussi rapidement que son coeur. Ses poings crispés tremblaient sans qu'il puisse s'en défaire. Une certaine animosité faisait surface.

Ainsi donc c'est un honneur que vous me faites, roi Dîndol.Répondit-il malicieusement. Mais Dindol poursuivit en ignorant Nalec.
Nous ne nous montrons jamais à vos yeux, mais ce combat nous oblige à quelques mesures extrèmes. Vois-tu Nalec, nous oeuvrons pour le bien de toutes les races. Enfin, les races dignent de vivre. Nous luttons activement contre les morts et autres monstruosités.Les autres archanges restaient silencieux. Personne n'osait parler hormis Dîndol. Nalec devina que tous étaient tendus. Ils ne controlaient pas la situation. Trop occuper à discourir, Dîndol n'avait pas repéré l'ironie dans la voix de Nalec.Nous sommes donc dans le même camp, guerrier elf. La différence est que nous possédons un savoir, une sagesse et un pouvoir au delà de votre entendement.

Nalec ne pouvait plus se retenir. Il n'en pouvait plus. Cet idiot barbu osait croire qu'il pouvait enseigner son savoir au roi de Pilmaldur, commandant d'une puissante armée, détenteur de l'épée du Phénix! Il pensait l'écraser de sa supériorité! L'écraser par son statut! L'écraser par ses connaissances! Le traité comme un enfant à qui l'on donne une leçon. L'elf avait senti son abdomen se contracter tout seul. Puis son bras gauche, puis son bras droit.

Saches que nous ne sommes pas les seules puissances immortels, il y en a d'autres, mauvaises, bonnes mais tout aussi étranges et inconnues pour vous. Maintenant que tu saisis l'ampleur du monde que tu ignorais jusqu'ici, je vais pouvoir....


Son corps et son coeur souhaitaient fermer la bouche de cet avorton, si fort, tellement fort. Nalec n'avait pas pu résister plus longtemps. D'un geste rapide, travaillé depuis des decennies, l'elf tira son épée qui était dans son dos. Sa colère se propageant immédiatement à travers son bras, son épée s'enflamma. Il fit un effort considérable sur sa fierté et sa colère pour que les flammes restent sur sa lame et n'aille pas plus loin. Mais pour ajouter un élément théatrale à la scène, il réduisit ses pupilles en deux fentes verticales pendant un cours instant, afin d'inspirer la peur, comme il l'avait fait tant de fois auparavant.

Finalement sa respiration s'apaisa et l'elf se calma également.[/i]

Deloth... Nargaul...  Murmuraient les autres archanges. " Abomination " , " feu du démon ". C'est ainsi que les anges surnommaient Nalec.

Je vais me montrer extrèmement concis, Dîndol. Cesses de te croire puissant parce que tu es un ange, cesse de croire que tu peux t'imposer face à moi. Contrairement à ce que ta misérable intelligence croit, ton pouvoir n'a pas de raison d'être ici. Ici, c'est moi le guerrier invincible et immortel. Et sache, que je peux achever ton existence si ton language me déplait, or tu m'as déjà énormément énervé avec tes pathétiques paroles. A partir de maintenant, respecte plus puissant que toi, ou tu connaitras le gout de ton sang.Dit-il avec un ton méprisant.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Lun 17 Fév - 15:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   Mer 23 Juil - 13:02

Nalec, écoute nous jusqu'à la fin s'il te plait, nous sommes dans le même camp. Il ne faut pas que nous nous affrontions entre nous.

La voix de Laurelin finit d'apaiser le guerrier.

Je disais donc. Notre sagesse et nos pouvoirs nous ont conduis à vivre autrement que vous. Nous nous mêlons cependant de vos guerres, car nous combattons des ennemis communs. Nous avons nos armes et nos méthodes. Mais surtout, la grande maturité des archanges permet d'avoir une éthique parfaite lors des guerres.Et cet idiot continuait, encore et toujours. Ce qui...

Viens aux faits veux-tu!
Bien. Les archanges ne t'apprécient guère Nalec.
Tu es prié de me vouvoyer lorsque tu t'adresses à moi.
Espèce de...
Dîn... s'il te plait.Une nouvelle fois interrompu, mais cette fois par sa femme.
Vous devez savoir que vos méthodes pour combattre les forces maléfiques sont très peu appréciées parmi nous, beaucoup déteste votre façon de faire, et même vos cibles sont parfois mauvaises.
L'elf réfléchit quelques instants.
Prenons l'exemple d'un roi orgueilleux qui fait souffrir son peuple. Moi pour rétablir la paix et le bonheur, je tuerai le roi. Vous, que feriez-vous?
Rien, c'est au peuple de controler sa destinée. S'ils doivent mourir tel est leur destin, mais ils mourront avec l'ame pure. Nous tenterons de faire revenir la sérénité et l'amour chez ce roi.
Tandis que vous vous en tuez un ou plusieurs pour sauver une majorité. Vous remettraiz le royaume en ordre bien sur, mais vous aurez quand même tuer un homme dans cette histoire. Or tous les hommes sont des êtres bons.
Je n'ai pas le pouvoir de faire mieux. Chaque être vient au monde bon, c'est vrai, c'est sa vie qui fera s'il devient mauvais ou non. Mais moi je ne perds pas de temps dans de vaines entreprises. Je m'occupe du bonheur des gens, pas de leur âme.
Nous savons bien que tes capacités sont limités.
Dîndol... tu sembles savoir que je suis sanguinaire, alors mesure tes paroles. Et vouvoie moi.

Tout ça pour en venir au fait que même si Sariel a désobéï aux règles, nous ne le punirons pas.
C'est donc à cause de ma façon de combattre qu'il a décidé de me tuer...
Nos règles interdisent de tuer un être vivant.
Mais il a quand même essayé. Pourquoi?

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Lun 17 Fév - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   Jeu 24 Juil - 12:36

Eh bien déjà il ne vous aime pas, à cause de votre fameux coté sanguinaire, de votre orgueil, vos méthodes cruelles dignes d'un assassin. Et puis...
Le mieux serait de le faire venir ici.Dîndol réfléchit quelques instants.
Tu as raison mon amour.

Dîndol leva le bras. Entre lui et moi, un halo blanc apparut. Une lumière divine m'éblouit et enfin, je vis le nouveau corps de Sariel. Ses ailes étaient à nouveau là, il semblait en pleine forme.

Sariel, peux-tu nous expliquer pourquoi tu as tenté d'abattre Nalec?
Il me dévisagea.
C'est un être mauvais, aucun de ceux qu'il croise ne vivent bien longtemps, qu'ils soient amis ou ennemis. Il attire la mort là où il passe. Et je veux pas qu'il attire la mort sur la Magicienne.
Tu es l'ange gardien de Yureka.Il ne me répondit, Laurelin lui fit signe de le faire.
Pas vraiment, je n'ai pas de réel mission, je n'ai pas finis d'apprendre la magie.
C'est bien pour ça que de nous deux, celui qui se rapproche le plus du role d'ange gardien, c'est moi. Elle a perdu la mémoire pour une raison inconnue, elle a d'autant plus besoin que je la protège.
Tu attireras la mort sur elle! Comme tous tes anciens chevaliers du Phénix. Tous sont morts pour toi! C'est de ta faute! Tu en fais tes chevaliers et tu les envois crever, tu es incapable de les sauver, tu ne pourras jamais la sauver elle aussi. Tu la feras crever.

Sariel s'énervait pour la première fois et m'insultait. Tous s'attendaient à ce que je m'énerve de nouveau. A une brusque montée de colère de ma part. Moi même je m'étonnais de mon calme. Il y avait quelque chose de plus grand, plus important que ses insultes.

Tu l'aimes...

Un silence pesant s'était installé, que même le vent n'osait rompre.

Chaque être vivant peut faire ce qu'il veut, quand il le veut, tel est notre loi. Nous ne punirons pas Sariel. Qui plus est, il a raison sur tous les points. Beaucoup sont morts contre vous et pour vous. C'est quelque chose que nous ne pouvons tolérer. Nos lois nous interdisent de vous combattre. Mais à partir de cet instant, le tout puissant Conseil des Archanges vous interdit de revoir la Magicienne Yureka. Si vous tentez de braver l'interdit, notre magie la dissimulera à vos yeux ou alors nos foudres s'abatteront sur vous.
[color=red]Sinistre imbécile. Tu t'annonces ici, tu tentes de m'imposer tes lois, m'imposer ta sagesse, ton pouvoir. Et tu crois que je vais te regarder avec admiration et prier ton nom?! Tu penses me faire croire que je ne suis rien pour toi, alors que vous venez à huit me parler tellement vous avez peur! Rien ni personne ne peut m'empécher de rester auprès d'elle. Je serais avec elle, jusqu'à ma flamme s'éteigne et crois moi la flamme du Phénix est bien au delà de ton pouvoir vieil homme sénil. Si chaque être est libre de faire ce qu'il veut, alors je ferais ce que je voudrais. Tu arranges ton éthique et tes lois selon ton bon vouloir. Tu n'as guère de principe en vérité.

La tension croissait et Nalec s'attendait à être attaqué à chaque instant. Ses yeux fixaient l'archange, mais son attention était partout.

Vois tu, malgré toute ta puissance et ta sagesse, je préfère à toi n'importe lequel de mes guerriers. Car lui peut mourir, car lui combat les démons avec courage et bravoure, chose que vous ne pouvez connaitre, car rien ne peut vous tuer en ce monde. Mes guerriers osent combattre comme vous, alors qu'ils n'ont aucun pouvoir et qu'ils ne sont pas surs d'y réchapper. Voici quelque chose qui a de la valeur. Leur courage. Vous, face à eux, vous ne valez rien.
Quiconque m'empéchera de voir Yureka, sera détruit.


Nalec fit un tour sur lui même, le visage impassible, les yeux rouges sang de colère. Son regard croisa celui de chaque archange qui l'entourait. Sa mainse déposa doucement sur la garde son épée. Il la tira lentement du fourreau, laissant la lame chanter au contact du fourreau tandis qu'il levait le bras. Puis, comme il abaissait sa lame, celle-ci se couvrit des Flammes du Phénix.

Y a t-il quelqu'un qui souhaite m'en empécher ou en avons nous terminé?

Les archanges firent demi-tour et au fur et à mesure qu'ils marchaient, leur silhouette disparaissaient par magie. Au bout de quatre ou cinq pas ils avaient disparu. Tous. Sauf Laurelin.

Tu es un être d'exception Nalec.
Je suis désolé de vous avoir causé du soucis gente dame. Ce n'était nullement intentionnel.
Oh je le sais. Et je te pardonne. Pardonne à ton tour mon mari qui craint que tu fasses du mal aux êtres qu'il aime tant.
Je ne peux lui en vouloir d'aimer. Je le pardonne évidement. Bien que je déteste sa compagnie.
Oh il est un peu grognon le jour. Néanmoins tu es un peu idiot quand tu le menaces de destruction tout en admettant que rien en ce monde ne peut nous tuer.Dit-elle avec un sourire malicieux.N'oublies pas que le Phénix te porte un intérêt particulier Nalec. Mais les immortels eux, concentrent leur intérêt sur Yureka.
Pourquoi elle?
Tu le sauras, si tel est ton destin de l'accompagner dans ses périples.Juste une dernière question, jusqu'à quel point l'aimes-tu?Nalec réfléchit quelques instants.
Tout ceux qui ont essayé de me tuer ont fait la même erreur. Je suis immortel, car mon coeur ne bat plus dans ma poitrine, mais dans la sienne. A chaque fois que le vent caresse son visage, c'est que je pense à elle..
Hum, ce n'est pas de la belle poésie, mais ça reste mignon.
Et tout me faisant un signe de la main, elle disparut.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat contre l'ange.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat contre l'ange.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le combat contre Pierre the champion.
» Le combat contre le géant
» Pirates contre marine
» (Terminer)Premier combat serieux face au champion !
» [Arène] Un combat contre la copieuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: