Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Attaque d'une tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Attaque d'une tour   Mer 27 Aoû - 23:54

Lothecan hésitait longuement, le grappin ou la montée à main nue. Il vit une torche passer au dessus de lui, le mur était gardé, le grappin allait faire trop de bruit et vu la taille du bastion, les gardes devaient être nombreux. Par chance le mur n'était pas uniforme et d'ancienne construction. Gravir les marches semblait assez facile, mais pourquoi les pierres étaient elles disposées du manière aussi grotesque?

Soudain il vit la brique face à lui bouger brutalement et lui cogner le front, un cri déchirant venant de derrière le mur parcouru la nuit, sombre et malheureusement sans étoile. Prit de frayeur le tueur se dépècha de grimper. Une fois au sommet il vit un archerà quelques mètres de lui, une nouvelle frayeur s'empara de lui et il appliqua la première stratégie qui lui venait.


Hola !!! Vous m'avez fait peur soldat ! Mais pourquoi êtes vous donc là? C'est mon tour de garde et non le votre.

Il prit un air surpris et incompris, levant les bras au ciel, son épée dans la main droite, brillante au clair de lune.


Comment ça??? Qui êtes vous? Quel est votre numéro?

Le soldat s'approchait pour mieux parler à son "collègue". Lothecan n'eut qu'à joindre les deux mains et assènat un coup fatal au pauvre homme. Son épée avait transpercer son épaule droite, ses deux poumons et s'était arrêté aux cotes gauche, une belle entaille d'où le sang sortait en grosse quantité. L'assassin en sortit son épée difficilement et déposa son corps sur un créneau pour que le sang puisse descendre tout le long de la paroie et en colore le mur. Il en prit un peau sur ses deux doigts et réfléchit un instant. Ne trouvant aucune idée il dessina un soleil sur le mur en face de lui avec un petit bonhomme et une maison de bois.

Enfin il entra et passa un étroit corridor qui le dégageait du poste de garde. Il arriva à un espèce de carrefour où il put redresser le dos. Il y avait des dizaines de corridor identique à celui qu'il venait de traverser, une misérable lampe éclairait la salle, au centre se voyait une echelle, pensant que les autres corridors menaient à d'autres postes de gardes, il emprunta l'echelle et traversa le couloir qui le suivait. Les murs étaient toujours de pierres comme le sol et aucune décoration ne se voyait. Des bruits de pas....... un homme approche.... il possède une armure. Lothecan mit son épée de rover et sortit un poignard, il était à peine à un mètre du croisement, le soldat arriverait d'une minute à l'autre. Le soldat voulait aller tout droit, il n'avait pas immédiatement vu que la mort se tenait à sa droite, à peine eut-il le temps de se rendre compte qu'un danger était présent........ il était mort.

Un rapide impulsion des pieds, un coup direct dans la tête qui avec la vitesse avait facilement transpercer le casque du défunt. Afin de faire comprend sa rage, Lothecan creva les deux yeux du mort et et le troua à plusieurs endroits avec son épée, et le contenu de sa bourse fut ainsi répandu dans son corps entier, pour que personne ne puisse profiter de cette mort mais que tous puisse en être dégouté. Il continua sa recherche des prisons avec un grand sourire aux lèvres.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Attaque d'une tour   Mer 27 Aoû - 23:56

Trois autres gardes étaient morts sous les coups de Lothecan, les corps mutilés et déchirés perdaient leur sang qui s'écoulait tranquillement sur le sol de pierre froides. Aucun n'avait réussi à pousser le moindre cri avant leur mort, mais bientot un des 5 cadavres seraient retrouvé, leur assassin devait user de célérité s'il espérait sortir vivant de cette endroit. Après avoir évité quelques patrouilles d'une vingtaine de soldat, Lothecan arriva au rez de chaussé, il le parcourut de gauche à droite, il découvrit assez rapidement par où Amil Gania était passé.

A droite de la porte principale, se tenait un grand couloir, tout au fond il y faisait extrèmement sombre et Lothecan trébucha de nombreuses fois avant d'arriver au bout du couloir. Devant lui se tenait une lourde porte de fer qu'il ne pouvait ouvrir, une serrure était visible. Convaincu que derrière cette porte se tenait les sous-sols il cria.


SUTHIEL !!! SUTHIEL !!!!

Pour seul réponse, un cri rauque et puissant sortit du mur à sa droite. Il tourna lentement la tête et vit une porte identique à la première, derrière elle une puissante créature se débatait et criait férocement. Elle était sans doute très puissante, assez puissante pour détruire la porte en fer qui bloquait le sous-sol. Avant de pouvoir réfléchir plus loin, il entendit des bruits de pas venir vers lui, il banda son arc et se colla au mur, dans une tel obscurité le garde ne pourrait voir ses habits aussi noir que le sol. Habilement dissimulé, Lothecan n'eut aucun mal à occir son sixième garde. Tout en le mutilant, le barbare découvrit un trousseau de clefs, exactement ce qui lui fallait!

Il les essaya toutes, aucune n'ouvrait la première porte de fer, il les essaya alors sur la deuxième, suivant son plan de secours, et enfin parvint à l'ouvrir.


Et merde..... un cyclopeLe monstre le regardait intensément de son oeil globuleux, mais ce n'était pas l'oeil qui horrifiait Lothecan, c'était ses muscles, les pierres défoncés, les blocs de pierres déplacés du mur. Il comprit pourquoi lorsqu'il avait grimper le mur, une brique l'ait violement frapper à la tête, ce monstre tappait sur les murs tout au long de la journée, celà se voyait à l'état de la pièce vide. Mais plus le horrible encore, c'est que ce cyclope, n'était pas attaché......

AMIL GANIA !!!! VITE VIENS M'AIDER !!!

Lothecan décocha une flèche sur la poitrine de l'horrible bète au visage diforme, elle se brisa sous le coup. Il sortit ses deux poignards et courut à la rencontre de son ennemi, sauta au niveau de sa tête, et tenta de lui entaillé le coup. Le cyclope l'évita en tournant tout simplement son corps et en même temps le saisit de sa main droite. Une petit tour et hop, Lothecan se faisait jeté par la porte. Il heurta violement le mur de pierres et le monstre se rua à l'extérieur pour l'écraser. C'est à ce moment que la sylvanienne apparut, quelques accrobaties la plaçait à hauteur de la tête du cyclope, à peine celui-ci sortit le bout de son nez de sa prison, que la lame d'Amil lui griffa le visage.

Amil Gania était bien trop agile pour la masse qui se trouvait face à elle, le cyclope ne cessait de crier de rage mais il ne l'atteignait jamais et Amil lui avait déjà fait deux autres entailles au visage.Ildécida donc de changer de technique pour en finir avec elle. Il se courba en avant, mains devant lui et tête baissé, il fonça vers la sylvanienne les yeux fermés. Elle n'eut qu'à s'asseoir pour éviter le coup, elle passa entre les deux grosses jambes du monstre sans faire le moindre geste celui-ci alla se fracasser sur la porte de fer derrière elle. La tête de la bète implosa sous le coup et son corps tomba dans un bruit sourd, faisant trembler tout le chateau.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
 
Attaque d'une tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour de sorciers
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: