Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Dragon   Mer 17 Fév - 14:26

Nalec, roi de Pilmaldur, était un elfe différent des autres en bien des points. L'immortalité des elfes leur confère, parait-il, une arrogance peu appréciée des autres races. Il est surtout vrai que l'immortalité leur confère une grande sagesse, un controle d'eux même qu'aucune race ne peut égaler.

Ayant une éternité à vivre ensemble, les elfes donnent beaucoup plus d'importance à la politesse que les autres races, car un conflit entre deux personnes peut durer éternellement et avec le temps s'envenimer. La connaissance accumulée durant les siècles passés est transmise à leurs enfants et ainsi leur savoir faire dépasse de loin celui de n'importe quel autre race.

Ainsi, pour les elfes, cette "arrogance", comme certains l'appellent, est légitime. Mais dans le cas de Nalec, on peut sans contest passer de l'arrogance à la pure vantardise. Bien qu'il soit un elfe, il possède de nombreux défauts que lui seul parmi toute sa race possède. Et le premier d'entre eux est sa soif de pouvoir. Nombreux sont ceux ayant fait un parallèle entre Nalec et les elfes, et tous ont remarqué les surprenantes différences qu'il existe entre eux.

La soif de pouvoir, la cruauté et le manque de moral sont pour les elfes des objets de dégout intense alors qu'il s'agit en vérité de pratiques courantes parmi toutes les autres races, même si celà est plus ou moins non avoués. Comment alors, un roi des elfes, peut-il posséder tout celà à la fois? Pire encore, tout ceux qui connaissent Nalec connaissent sa légende. Né homme, il mourut lors d'une bataille et le Phénix vint à lui, lui insufflant la vie et l'immortalité. Depuis lors il est un elfe, et possède l'épée du Phénix, qui lui donne un pouvoir jusqu'alors inégalé. A sa mort il renait de ses cendres et reprend la lutte comme si rien ne s'était passé, son épée fait d'un métal inconnu est encore plus légère que le bois et tranche la chair aussi aisément que le métal.

Or il est bien connu chez un elfe, qu'un homme de pouvoir ne recherche qu'une chose, plus de pouvoir.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Mer 17 Fév - 15:07

Le royaume de Pilmaldur possède une forme très irrégulière, que l'on peut au mieux caricaturer comme un rectangle. Nalec n'avait pas tracé les frontières de son royaume dans le but d'offrir une bonne défense militaire mais dans un but d'efficacité économique.

Ainsi, sa frontière nord se trouvait représentée par un lac, sa frontière ouest d'imposantes chaines de montagnes richement pourvues, sa frontière sud par la mer, et sa frontière est par deux montagnes et des prairies fertiles. Il avait annexé toutes ses richesses et n'avait pas poursuivit son expansion au delà. Bien que Nalec fut le roi de Teliarok possèdant le plus d'alliés, ses frontières immédiates ne s'ouvraient que sur des territoires ennemis ou presque, l'un des quatre royaumes bordant celui de Pilmaldur avait été vaincu et payait à présent un tribut à Nalec, sous forme d'or ou de bétails et de minerais selon l'année.

A cause de sa forme irrégulière, la frontière du royaume était plus difficile à défendre pour une armée normale. Ainsi un nouveau corps d'armée fut crée, on nommait ses soldats les chasseurs, mais communément, on leur préférait le nom de rodeurs, car ils se déplaçaient invisibles dans la forêt. Leur formation durait un an de plus que celui des soldats de l'armée. Les rodeurs protégeaient les sources de richesses frontalières des raids que menaient les pays voisins, car si une armée permet d'empécher une incursion qui a pour but l'annexion, elle est moins efficace lorsque le but de l'attaque est simplement la destruction, comme celà était le cas.

Nalec, homme très enclin à la colère, avait crée un autre corps d'armée encore plus spéciale, de guerriers d'élites, dont le but était de riposter. Ils étaient capables de s'infiltrer dans les royaumes ennemis, par l'épée ou la ruse et semer la mort et la destruction sans soutien d'aucune sorte, et de revenir, en minimisant les pertes. Ils avaient droits aux meilleures armes et armures et à de nombreux privilèges. Dans le royaume de Nalec, on était récompensé soit par sa loyauté, soit par son efficacité.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Jeu 18 Fév - 1:51

La prospérité économique du royaume, bien défendue, rayonnait à travers bon nombre de régions. Il était rare qu'un royaume en guerre possède une aussi bonne réputation, même chez les royaumes marchands ou en paix une telle richesse était rare. On pouvait voir la le fruit de la sagesse des elfes, ainsi que leur travail à travers les siècles. Ou encore le poste de chef de Nalec au sein de la guilde des Flammes du Phénix.

Mais en vérité Pilmadur ne possédait pas de voies commerciales externes. Mais Nalec était bien soutenu. Ses dépenses se limitaients au necessaire, ses chateaux étaient peu nombreux, presque toutes les maisons étaient en bois, selon la volonté des elfes, et ceux ci ont une manière de travailler bien meilleure que celles hommes et, dans certains domaines, que les nains. Mais là d'où venait la véritable richesse, le trésor même de Pilmaldur, était la communauté sylvanienne qu'elle avait accueilli en son sein.

Nalec vouait à ce peuple une admiration sans borne. Leur beauté sous de nombreuses formes l'avait émerveillé. Et par une magie qui n'était du ni à du bois, ni à du métal, ni à quelconque outil ou métier, ils parvenaient à rendre ce pays prospère en un pays riche. Nalec était également aidé par ses chevaliers, les autres membres de la guilde les Flammes du Phénix. La plupart était des rois, mais certains, tel qu'Ervin ou Eoliass, le premier un humain à l'ame pure, au coeur noble et aux grands idéaux refusaient d'être roi d'un domaine bien que Nalec lui eut proposé, car il ne supportait pas de commander à outrance, il avait l'ame d'un meneur d'homme, pas d'un dirigeant ou un noble. Eoliass lui, était un guerrier, du moins était-ce la définition simple la plus proche que l'on puisse trouver. On le voyait souvent armé, mais affectionnait aussi la rapière que la claymor ou la lance. Ses habits noirs et rouges auraient pu faire penser à un assassin, mais quand il se trouvait dans une pièce on le remarquait immédiatement, tant son allure et son visage étaient saisissants. Lui aussi refusait d'être roi, trop de contraintes, il préférait combattre.

Ervin était un homme courtois, charmant, très aimé des femmes, son visage était celui d'un homme de 40 ans, aussi vigoureux que dans la fleur de l'age mais aussi sage et sérieux qu'un homme d'arme. Eoliass lui était un elf, le visage jeune, des cheveux noirs qui lui tombaient sur les épaules, il était l'incarnation même de l'indépendance et de l'insensibilité. Peu loquace, parlant peu, accordant peu d'attention voire pas aux problèmes d'autruis, il ne voyait que les civils, les soldats et les guerriers. Victimes, armées, combattants. Il était cependant loin d'être simple d'esprit, capable de longs discours sur la différence entre un soldat ou un guerrier, ou l'importance du regard dans un combat, il avait une vision du monde bien à lui que lui seul comprenait. Nalec les affectionnait particulièrement, et ces deux hommes qui ne manquaient de rien, avait pour lui une loyauté que lui même parfois ne comprenaient pas.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Jeu 18 Fév - 22:29

Outre la guilde, les sylvaniens et les guerriers qui aidaient Nalec, il y avait encore quelque chose en Pilmaldur qui en faisait un royaume particulier. Très particulier. Nalec avait à sa disposition une armée de dragons.

Une tribue de dragons s'était établie dans son royaume et avait voulu y créer son propre territoire, Nalec avait provoqué en duel leur chef et l'avait emporté. Suite à ce combat, il était parvenu à établir un traité d'alliance entre lui et les dragons. Il avait même subit un rite magique, lequel le tua deux fois, pour être considéré comme un dragon pour les membres de la tribu. Ce n'est qu'au prix de tous ses efforts et de toutes ses conditions que les dragons consentirent à user de leur puissance afin d'aider Nalec. Encore aujourd'hui, Nalec n'autorisait nulle autre que lui à s'occuper de la relation elfes-dragons. Il attachait une grande importance à cette alliance et ne le cachait.

Cette tribu d'une centaine de dragons lui avait permis d'abattre bon nombre d'armées sans perdre ni elfe, ni dragon dans la bataille, tant leur force était considérable et leur peau à l'épreuve de tout métal. Les dragons étaient une race noble et fière, la plus vieille et la plus puissante de toutes les races qui ait jamais peuplé la terre, aussi trouvaient-ils rabaissants de s'allier à un elfe, même après qu'ils aient vaincu leur chef en combat loyal. D'autant qu'il n'avait rien à offrir qu'ils n'auraient pu trouver eux même. Ils avaient un comportement social, une perception du monde et un sens de l'importance qui dépassait de loin Nalec.

Nalec savait donc la chance qu'il avait, et à quel point cette situation était précaire, et il avait peur d'employer son armée de dragons trop souvent. Le désir qu'il avait de l'aggrandir le consumait mais il n'osait demander aux dragons de faire croitre leur nombre, certain de les froisser. Il se demandait sans cesse qu'est ce qu'il pouvait leur offrir qui vaillent quelque chose pour eux. Il en parlait souvent avec ses disciples sans trouver de solution.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Sam 27 Fév - 22:13

Mais un jour vint où un des frontaliers de Pilmaldur dépêcha un message destiné au roi. Il avait aperçu loin dans le ciel une chose qui l'avait empli d'admiration et d'épouvante.

Mes amis je vous ais réunis ici malgré vos responsabilités respectives pour un évènement aussi innatendue que perturbant. Il y a 6 jours, un guetteur a repéré une tribu de dragons survolant notre territoire. Nous savons désormais que cette tribu s'est arrêté sur notre territoire, sur le terrain même que nous avons cédé à nos propres alliés dragons et qu'ils y restent.

Nalec avait rassemblé les chevaliers du Phénix qui étaient en Pilmaldur le plus rapidement possible, les autres s'occupant de leur propre royaume, ils ne pouvaient participer à cette mission.

Je veux que l'on fasse de cette tribu un nouvel allié, que nous grossissions notre armée de dragons.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Lun 22 Mar - 13:46

Cette tache allait être très difficile, non seulement le fait que la nouvelle tribu se soit installée sur le territoire de l'armée de dragons de Nalec risquait d'entrainer un conflit, mais en plus, convaincre les deux tribus de n'en faire qu'une était chose invraisemblable, du jamais vu, totalement impossible à faire.

Pourtant il fallait essayer, Nalec aimait trop la puissance, il voulait cette armée.


Des propositions?

Pas un bruit. Personne n'avait de solution censée. Eoliass était appuyé contre le mur de la pièce près de la fenêtre, occupé à se nettoyer les ongles avec son poignard. Sans lever les yeux il dit.

Envoyons le chef de notre tribu combattre le chef de la tribu d'en face, s'il gagne les deux tribus lui devront obéissance.

Décidément, Nalec aimait vraiment cet elf.

J'y ai pensé aussi, mais s'il perd nous perdrons les deux tribus.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Dragon   Mer 7 Avr - 10:25

Finalement il fut décidé d'aller rencontrer la nouvelle tribu et de jouer la carte de l'honnêteté. Nalec avait en tête d'intégrer parmi son gouvernement un dragon comme preuve de sa bonne foi. Il savait aussi tous les avantages prestigieux que celà apporterait.

Le voyage se fit sans menestrels, ni gardes, ni suites excessives. Ou plutot Nalec et ses guerriers partir en avant, la suite venant plus tard. Un campement allait être dressé car il n'y avait nulle forteresse là où les dragons s'étaient posés. Ils n'avaient sans doute aucun intérêt pour ce pays ou ses habitants mais ils avaient tout de même choisis de s'installer à l'écart.

Au plus haut d'une vieille montagne au centre du pays, les dragons dormaient paisiblement, leur masse immense déposé sur la pierre nue. Ils étaient gigantesques, majestueux, et Nalec voyait devant lui toute cette puissance rassemblée, tout ce potentiel de destruction. Mais en vérité, même s'il les voyait, il en était encore loin, car la vue des elfes porte loin, et les dragons sont imposants, visibles de jour comme de nuit. Lui et ses hommes grimpèrent, et installèrent un campement à une demi-journée de marche du camp des dragons. Chaque matin, ils le savaient, ils verraient les dragons rentrer de leur nuit de chasse.

Nalec avait fait prévenir son peuple des environs qu'il perdrait du bétail d'ici peu. Mais en vérité la nouvelle avait déjà parcourue tout le pays, et de nombreux elfes s'étaient déplacés afin d'apercevoir ses nouveaux venus, leur offrir des cadeaux, et si possible parler avec eux. Lorsque la première tribu de dragons était apparue, une foule semblable s'était déjà amassée. Les dragons s'étaient alors posés sur une plaine, ils étaient bien plus facile d'accès, et Nalec n'avait donc pas été le premier à entrer en contact avec eux. Un enfant elfe et un dragonneau s'était lié d'une amitié qui existait encore aujourd'hui, sans que dragon ou elfe ne s'en rendit compte avant des jours.

En vérité le peuple de Pilmaldur ne poserait aucun problème, loin de là. Ils pouvaient même s'avérer utiles. Nalec, Eoliass, Ervin et Kitana montèrent au sommet de la petite montagne de nuit et rencontrèrent les dragons au matin. Arrivés à l'intérieur du camp, ils s'assirent et attendirent que l'un d'eux se déplaça jusqu'à eux.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How train your dragon
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» Au Dragon Vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: