Nalec

Role play Nalec de Pilmaldur chef des Flammes du Phénix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Celeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Celeth   Mar 20 Oct - 20:02

Celeth fléchit à nouveau les genoux, et des deux mains, saisit le plant de sureau qu'elle venait de faire tomber. Son panier en était rempli. Elle avait fait la cueillette toute la journée et la douleur dans ses articulations commençaient à devenir pénible. Elle n'était pourtant pas vieille, au contraire même, elle paraissait plutot jeune.

J'ai toujours paru jeune. Pensa t-elle.

Elle repensa à Arton, et à la belle Meludice, le couple qui l'avait recueilli il y a des décennies. Ils avaient bien vieillis tous les deux, leurs visages avaient changé d'une manière remarquable, leur vivacité s'était amoindri. Mais ils étaient restés tendres comme au premier jour. Celeth tourna sur elle même, pressant son regard sur les arbres alentours. Elle pouvait repérer un champignon à 500 mètres et Arton était un fin gourmet quand il s'agissait de champignon. Déçue elle se retourna et prit le chemin du retour. Un vent frais se leva et rafraichit sa peau dénudée.

Le soir venu, Arton et elle se rendirent à l'auberge du village, où l'on attendait le seigneur Nalec, fils du Comte. Mais quand Arton ouvrit la porte devant la jeune fille, elle comprit immédiatement qu'il était déjà présent. Toutes les bougies étaient allumées, un grand feu brulait avec joie dans l'atre, tellement que la soupe bouillait et un grand nombre de personnes se tenaient là, assis ou debout. Arton se rapprocha de Luis et commença la conversation, Celeth jeta timidement un regard dans la salle et aperçut Jimmy qui lui envoya un grand sourire. Elle savait que malgré ses trente années elle n'en paraissait que seize, et Jimmy était un jeune garçon jovial et adroit, mais surtout il était célibataire. Ses clins d'oeil nonchalants n'avaient rien de discret, mais Celeth n'était tout simplement pas interessée.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Celeth   Ven 23 Oct - 10:37

Celeth s'approcha de lui et l'interrogea.

Que se passe t-il ici? Demanda t-elle. Le jeune lui sourit d'un air malicieux et repondit.
Regarde. En désignant Nalec d'un signe de tête. Todd vient de lui amener sa cuvée d'il y a 4 ans.

La jeune fille remarqua alors le vieux Todd, le brasseur du village, debout devant une table, avec une cruche dans les mains. Il était rouge d'embarras et dansait d'un pied à l'autre, en attendant quelque chose. Celeth remarqua alors le maire du village, Gorric, qui buvait calmement dans un broc, probablement la bière du vieux Todd. En face de lui se tenait un homme qu'elle ne pouvait voir, car il lui tournait le dos.

Soudain le son d'un broc qui heurte une table se fit entendre, et l'inconnu se leva et se tourna vers le brasseur.


C'est lui, c'est Nalec. Souffla Jimmy. Bien que la remarque fut inutile. Le jeune homme transpirait la confiance et l'amour de soi, et il était aussi à l'aise que s'il fut dans sa propre maison et que tout ici lui appartenait. Celeth, comme n'importe quelle villageoise, n'aimait pas les nobles. Mais elle savait qu'il fallait les respecter, et parfois les craindre. C'était d'autant plus vrai pour Nalec, car il était de notoriété publique qu'il était chevalier.

Mon cher Todd, s'exclama le chevalier en posant une main viril sur l'épaule du vieux brasseur, que je sois damné sur le champ si j'ai déjà vu son pareil, ton breuvage vaut de l'or, de l'or ! Il sourit au brasseur comme s'il s'agissait d'un ami de longue date.

Celeth remarqua alors que Nalec était escorté de six gardes. Il se tenait tranquillement debout à coté de leur chef, en armure militaire avec leur épée sur le coté. Sauf un, un homme particulier, qui portait une armure disparate avec un bouclier et une épée dans le dos. Le chevalier Nalec continua son éloge de la bière du vieux Todd.


Dis moi l'ami, combien de tonneaux remplis tu par année? Demanda t-il.
Oh eh bien, je me débrouille pas trop mal avec ma fabrique, vous savez dans les années moyennes comme celle ci, j'arrive à faire soixante barils. Celeth sourit, elle savait bien, comme tous ceux qui village, qu'il n'arrivait jamais au delà de cinquante. Elle entendit certains villageois pouffer discrètement. Mais Nalec lui souriait toujours, fixant Todd comme un chasseur fixait sa proie.
Soixante... Hummm, il réfléchit quelques instants avant de poursuivre de sa voix chaleureuse, ce n'est pas assez, vraiment. Je veux que mon comté entier connaisse ta bière mon petit bonhomme! S'exclama t-il en ouvrant les bras pour montrer l'immensité de son Comté.

J'ai une offre à te faire, je veux que tu fabriques plus de bières chaque année, avec ta ferme à houblon et tout ça. Que dirais tu de prendre en charge quelques petits jeunes, par exemple, humm, cinq jeunes apprentis hein?!

Celeth vit le brasseur écarquiller les yeux. Tout le monde savait au village que Todd ne voulait aucun apprenti. Il gardait jalousement ses recettes comme un vieux dragon posé sur son trésor. Même son gendre avait été obligé de tenir l'auberge avec sa femme et sa fille. Il n'avait, par conséquent, aucun successeur dans son domaine. Mais Nalec ne lui laissa pas le temps de protester, il ne fit pas même attention à la réaction du brasseur. Il poursuivit.

Et pour t'aider dans ta tache, je te donnerais deux pièces d'or par apprenti !

Un brouhaha incohérent s'éleva alors de la foule. Dix pièces d'or. Une somme que jamais personne n'avait vu de son vivant au village. Le vieux Todd ouvrit la bouche, et oublia comment la fermer. Quand le silence s'installa, le maire se leva à son tour et intervint.

Sire Nalec, c'est une offre généreuse, mais vous savez bien que cinq apprentis c'est une lourde tache, et seul un maitre artisan peut avoir plus de deux apprentis à la fois, à moins ...
Mais le chevalier l'interrompit d'un geste de la main et en riant jovialement, les mains sur les hanches, il répondit.
Dans ce cas, je nomme, ici et devant témoins, Todd, maitre-artisan du houblon et de la bière. Todd acceptes tu l'honneur qui t'est fait? A ces mots, Nalec décrocha sa bourse de son ceinturon, et se figea, dans l'attente d'une réponse. Celeth remarqua quelque chose d'étrange dans l'oeil du noble. Jouait-il la comédie?

Todd regarda alternativement le maire, Nalec et la bourse qu'il tenait. Il réussit avec un effort visible, à fermer la bouche et à s'humecter les lèvres, avant de prononcer un simple oui.


A la bonheur! Nous avions donc dis deux pièces d'or par tête.

Dans un silence quasi religieux, Nalec sortit les pièces une par une et les posa dans sa main. Dix belles pièces d'or brillantes, dont l'éclat rendait ridicule la lumière du feu. Tous les spectateurs étaient concentrés sur l'instant présent, la scène semblait figer dans le temps, personne n'osait remuer un doigt.

Bon alors, Todd, reprit plus calmement Nalec, sans se départir de son sourire, tu es d'accord pour prendre cinq apprentis dans l'année à venir, que tu formeras à ton métier, pendant une durée comprise entre 6 et 8 ans?
Oui oui, sire. Ce sera avec plaisir maitre. Les jointures du brasseur était blanche, tant il serrait son cruchon de bière. Il souriait d'une oreille à l'autre et hochait la tête avec insistance pour exprimer son consentement. Alors Nalec prit une pièce d'or et la tendit à l'homme face à lui. Et avec une lenteur délibérée, il donna une pièce d'or dans les mains tendues de Todd, puis une autre, et encore une.

Celeth sourit, elle était convaincue maintenant que Nalec jouait la comédie, bien qu'elle ignorait pourquoi. Après avoir donné la cinquième pièce, Nalec hésita et tourna légèrement la tête vers le maire, et demanda d'une voix légèrement inquiète.


Dis moi Borric, est ce que dix pièces d'or ce n'est pas un peu trop pour de la bière quand même? Comme si soudainement il se rendait compte de l'énormité de sa dépense. La bière de Todd était certes bonne, mais c'est surtout parce qu'il était le seul brasseur du Comté, à vivre en dehors de la ville de Pilmaldur, qu'il était aussi connu. Borric fit un clin d'oeil complice à Todd et répondit d'une voix en apparence neutre.
Eh bien, à mon avis il s'agit d'une somme assez juste. Vous voyez, Todd a toujours géré sa brasserie seul, et maintenant avec cinq apprentis, il va devoir agrandir son exploitation, vous comprenez, n'est ce pas sir?
Oui oui bien sur. Dit Nalec en reprenant son sourire. Alors, il ferma le poing contenant les cinq dernières pièces, et tendit la main, prêt à lacher la somme restante dans les mains avides face à lui.

Et puis, intervint Borric, maintenant que Todd est une maitre artisan, il va devoir réunir un pécule, qu'il donnera à chacun de ses apprentis quand ils atteindront l'age d'être compagnon indépendant, pour qu'ils puissent ouvrir leur propre brasserie.
Todd releva alors la tête, et pour la première fois, il quitta des yeux la main de Nalec. Il fixa, incrédule, le visage de Borric. C'était un rude coup, lui qui n'avait jamais voulu partager son savoir, voilà qu'il devait aider à l'ouverture de cinq autres brasseries. Mais Nalec ne lui laissa pas le temps de la reflexion.
Oui oui bien sur Borric, on sait déjà tout ça. Alors, Todd, acceptes tu l'offre qui t'es faite en ces termes, et devant ces témoins. Demanda Nalec d'un ton pressé, comme si cela l'ennuyait de devoir tendre le bras et que l'affaire n'avait pas besoin de tant de paroles.

Todd, toujours aussi incrédule, regarda successivement Nalec, Borric, et la main tendu face à lui. Il sentait le poids des pièces d'or, chaudes, dans sa main, et il savait qu'il suffisait d'un seul petit mot de sa part, pour que cinq autres pièces ne tombent. Nalec n'attendait que son signal pour ouvrir sa main.


Oui. Répondit-il simplement. Il fut immédiatement récompensé par le bruit des pièces s'entre-choquant les unes contre les autres. Celeth souriait à présent. Elle avait vu clair dans le jeu du maire et du noble, et elle seule remarqua leur sourire satisfait. Borric commença à applaudir, suivit de près par les soldats présents, puis la foule présente suivit le mouvement. Certains lancèrent même des vivas à destination de Todd, et des bénédictions pour sa bière. Dans le tumulte grandissant, Celeth entendit Nalec glisser un mot à l'oreille du brasseur.

Profite de ta gloire brave homme, ceci est ton heure.

Et alors que la salle commençait à célébrer les heureux évènements du soir, et que les hypothèses les plus folles voyaient le jour à propos du jeune noble, Celeth, qui bavardait gaiement avec les jeunes gens du village qui accompagnaient Jimmy, sentit que quelque chose d'autre était sur le point de se produire. Elle se retourna et fit le tour de la salle des yeux, quand soudain son regard croisa celui de Nalec, situé à l'autre bout de la pièce. Entouré de Borric et des soldats de sa garde, le chevalier n'avait d'yeux que pour elle, il semblait la scruter de loin depuis un moment. Celeth soutint son regard, d'un air impassible. Elle vit Nalec appeler l'un de ses hommes et lui transmettre un ordre discretement.

Des jours plus tard, quand Celeth repensa à ce jour, elle dut admettre que jamais le village ne s'était réunit pour applaudir l'un de ses membres avant aujourd'hui.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Sam 31 Oct - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Celeth   Ven 23 Oct - 18:14

Celeth et Arton discutèrent des événements sur le chemin du retour. Ce n'était pas la première fois que Nalec faisait parler de lui. On lui attribuait plusieurs opinions loufoques et des fréquentations mystiques particulières. Il était le fils étrange du Comte, passant sa vie sur la route à rencontrer tout un tas de gens inconnus. Lorsqu'ils retrouvèrent le calme de leur maison, Celeth partagea ses impressions avec son père adoptif. Celui ci ricana avec bienveillance.

Tu as le même sens de déduction que ta mère, je suis certain que elle aussi, aurait vu ce que tu as vu. Arton jeta un regard désabusé sur sa maison. Elle était vide, et froide depuis qu'ils étaient partis. Depuis la mort de sa femme, la maison avait perdu son charme, ses petites touches de couleur, et la lumière des bougies semblaient plus faibles.
Mais ce que je ne comprends pas, c'est qu'est ce que ça lui apporte à lui. Continua Celeth.
Bah, c'est surement moins cher d'obliger un brasseur à former cinq apprentis que d'embaucher cinq brasseurs confirmés.
Oui mais pourquoi il veut des brasseurs, à quoi ça lui sert? On manque de bière dans le pays.
Ah ça j'en sais rien, ici en tout cas pas trop, et encore moins dans les temps à venir.

Le lendemain, tous les visiteurs étaient partis, mais les bavardages ne désenflaient pas. Arton, un homme toujours joyeux et qui se souciaient peu du temps qui passe, ne tarda pas à rejoindre les différents groupes de villageois qui commentaient les évènements de la veille. Celeth quant à elle, partit vers la boutique de l'herboriste pour vendre ses plantes et apprendre à faire des simples. Elle s'était décidé il y a des années, et avait annoncé à ses parents adoptifs qu'elle comptait reprendre la cabane à racines. C'est ainsi qu'on appelait sa maison dans le village, car elle était située à l'écart, et leur principale occupation était de tirer avantage de la forêt alentour. Chaque saison, pour ne pas dire chaque mois, offrait son lot de nouvelles plantes à récolter ou à faire repousser. Groseille, myrtilles, framboises,prunes et d'autres encore. Puis il y avait le jardin, avec les légumes, et le vivier, avec canards, poules et quelques oies.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Celeth   Ven 6 Nov - 16:11

Celeth entendit soudain un cri retentir à l'orée du village. Elle tourna la tête et après quelques secondes d'hésitation, elle suivit les autres villageois qui se hataient pour découvrir la source de cette agitation. La jeune fille vit Todd se disputer avec force de cris et d'insultes. Il semblait vouloir s'attaquer à toutes les personnes présentes, y compris celles qui venaient juste d'arriver. Le maire Borric, plus calme, élevait la voix pour se faire entendre du vieil homme. Mais Todd n'écoutait personne, il tournait sur lui même, scrutant le visage de chaque villageois avec des yeux fous, la face rougie par la colère. Il respirait comme un boeuf et ses poings se faisaient menaçant. Celeth reconnut Gerald, le tanneur de cuir, parmi la foule présente, et remarqua qu'il portait la marque d'un coup reçu au visage.


Celeth savait que la moindre dispute, dans un lieu comme leur paisible village, devenait souvent une affaire discutée et commentée par toute la communauté, et qui pouvait parfois avoir des répercussions des années plus tard. Borric s'efforçait de maintenir une ambiance chaleureuse et bienveillante, mais la vie n'était pas facile, et les difficultés du labeur rendait le quotidien des hommes harassant. Il était rare qu'une bagarre ait lieu, et cette fois-ci encore, Borric représentait la loi.


MON OR ! Qui m'a volé mon or bande de pustules chuitantes ! Je jure qu'il n'y a pas un seul ami ici parmi vous, tous des opportunistes, qui n'hésitent pas à trahir bonnes paroles pour une pièce de cuivre cassée. La voix de Todd diminua tandis que la colère reprenait le dessus et que lui venait l'irresistible envie de frapper un suspect.
Todd, du calme, vous ne pouvez accuser avec certitude qui que ce soit!
N'importe lequel d'entre eux aurait pu le faire! Vociféra le brasseur avec hargne, en rejetant des postillons épais.
Cela fait d'eux des suspects, et non des coupables. Je vais mener une enquete, et je vous promet que je retrouverais votre or.
Bah, cracha t-il méprisant, on sait très bien comment cela va finir. Vous n'oserez pas aller jusqu'au bout. Vous allez m'annoncer que vous n'aviez pas les moyens. C'est simple, le coupable est quelqu'un du village, il suffit de les interroger tous!


Celeth comprit maintenant pourquoi Todd avait couru jusqu'à l'atelier de Gerald, l'homme était connu pour avoir des soucis d'argent, il finissait toujours par mendier à droite à gauche au village lorsque l'hiver se faisait rude. Mais la colère du brasseur ne désenflait pas, il s'avança vers les villageois présents en les dévisageant un par un.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Celeth   Mar 15 Déc - 1:39

Toi, oreilles pointues, viens voir ici! Dit le brasseur en pointant un doigt accusateur vers Celeth, sa face rougie tournée vers elle. Toi tu es le genre à te faufiler la nuit sans bruit, ça vient de ton sang batard!

Il s'avança vers elle à grand pas, et Celeth prit peur. Mais rapidement Borric l'intercepta et les deux hommes continuèrent leur dispute. Celeth était tétanisée, l'accusation avait fait frémir son corps tout entier. Elle sentait bien les regards insistants des villageois sur elle, mais elle n'y faisait plus attention depuis des années. Elle se sentait acceptée, et parvenait même à oublier qu'elle était différente.

Soudain un homme en armure s'avança au milieu du cercle formé par les villageois et clama d'une voix forte.


Il suffit! Ce comportement est intolérable!

S'avançant avec calme et prestance, il leva lentement le bras, jusqu'à atteindre la poignée de son dos, qui dépassait de son épaule droite. Il tira son épée en large mouvement circulaire, et les murmures moururent avec le sifflement de la lame dans l'air.

Je m'appelle Peavey, je fais parti de la garde rapprochée de Nalec, Comte de Pilmaldur. Il m'a laissé en poste ici afin de s'assurer que les engagements pris hier seront bien tenus, et c'est en son nom, que j’enquêterai sur l'or volé. Quiconque se trouvant face à moi, devra se plier à ma juridiction.

Nul n'osa prononcer un mot, jusqu'à ce que Borric reprenne la parole.

L'affaire est grave. Le vol ne peut être toléré dans notre communauté, surtout quand il s'agit de l'or du Comte. Nous devrons tous contribuer à retrouver l'or perdu. Ne nous attirons pas le courroux de notre seigneur, mais agissons en hommes honnêtes.

Todd grommela une insulte, puis repartit en direction de son auberge, la mine renfrognée. Celeth le regarda partir, toujours inquiète. Comme un renard regarderait un loup partir après s'être dissimulé rapidement à son regard. Elle ne remarqua que tardivement que la foule se dissipait, les commentèrent commencèrent à bourdonner, mais deux hommes ne bougeaient toujours pas. Borric observait la foule, et veillait au retour du calme dans son village. Et Peavey avait remis son épée au fourreau, fixe, telle une sentinelle, il fixait Celeth, et quand enfin leurs regards se croisèrent, il lui fit un clin d'oeil.


_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Nalec
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Celeth   Mar 15 Déc - 16:15

Celeth marcha à pas précipités pour sortir du village, elle voulait rentrer au plus vite chez elle, et retrouver son vieux père. Elle était bouleversée par le regard haineux de Todd, et sa propre différence qu'on lui avait jeté au visage. Des larmes coulèrent de ses joues sur le chemin du retour. Elle maudit en silence les dieux qui l'avaient amené dans ce village, et le destin cruel, qui l'avait conduit à vivre au milieu de personnes qui ne l'aimeraient jamais comme l'une des leurs. Elle repensa à ses années passées au village, aux efforts qu'elle avait du faire chaque jour, aux joies qu'elle n'avait pas pu connaitre.

Au milieu des bois, elle s'arrêta un instant et prit le temps d'apprécier la solitude. La seule compagnie des arbres, et des animaux invisibles dans la forêt, lui insufflait souvent un profond sentiment de sérénité. Elle en apprécia le gout un moment avant de reprendre la route jusqu'à sa maison, le coeur toujours lourd de chagrin.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nalec.forumpersos.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nalec :: RP :: Rp perso-
Sauter vers: